LA PRÉSERVATION DE LA PAIX, UNE RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE AU SERVICE D’UN IDÉAL COMMUN?

Idéal social et politique, la paix, valeur chère au premier président de la République de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, constitue également l’une des valeurs fondatrices de l’Union européenne, créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Depuis sa création il y a 70 ans, l’Union européenne n’a plus connu de guerre sur son territoire et promeut depuis lors le respect des droits fondamentaux et des libertés individuelles. Cet engagement a été récompensé en 2012, lorsque le Prix Nobel de la paix a été décerné à l’UE. Le continent a aussi connu son essor économique suite à cette guerre, grâce à cet environnement pacifique, qui a pu prospérer par le biais de l’engagement de ses citoyens.

La paix figure aussi parmi les principes fondateurs de la Charte des Nations unies, adoptée en 1945, également au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, pour « préserver les générations futures du fléau de la guerre qui deux fois en l’espace d’une vie humaine a infligé à l’humanité d’indicibles souffrances », selon son préambule. Dans cet esprit, la Journée internationale de la Paix, célébrée chaque année à l’initiative des Nations Unies a été initiée pour nous inviter à réfléchir sur cet idéal.

À l’approche de l’élection présidentielle ivoirienne prévue le 31 octobre prochain, l’on assiste à une résurgence de déclarations et de comportements violents. Au vu de ce constat, et dans la continuité de leur engagement en faveur de la promotion des valeurs communes que l’Union européenne et la Côte d’Ivoire partagent, la Fondation Magic System et l’Union Européenne ont décidé de lancer l’initiative « Engagés pour la Paix », pour sensibiliser les Ivoiriens, dans leur ensemble, à œuvrer pour la paix. Engagés dans cette initiative, des artistes et footballeurs de renom porteront des messages d’apaisement.

La culture et le sport étant des vecteurs de cohésion sociale et de paix, qui incitent au dialogue, l’initiative « Engagés pour la paix » s’articulera autour d’activités culturelles et sportives. Pour alimenter la réflexion sur la préservation de la paix, elle comportera également un panel, dont les intervenants tenteront de répondre à la question suivante : la préservation de la paix relève-t-elle d’une responsabilité individuelle, de chaque citoyen, ou d’une responsabilité collective, qui engage la nation dans son ensemble ?

La campagne en images