UE Magic tour : Voici les valeurs prônées par l’Union Européenne et la somme qui reviendra à la jeunesse ivoirienne

0
110

Un débat initié dans le cadre du partenariat Union européenne (Ue)-Magic Tour s’est tenu le vendredi 12 avril dernier au Casino de l’hôtel Sofitel Ivoire.Ils étaient plus d’une centaine de jeunes ayant pris part à cette tribune d’expression animée par l’ambassadeur de l’Union européenne, Jobst Von Kirchmann et le président de la Fondation Magic System, Traoré Salif dit Asalfo.

Les valeurs prônées par l’Union Européenne

Dans un format « town hall », les échanges se sont déroulés dans une ambiance bon enfant. Jobst Von a saisi l’occasion pour expliquer les quatre valeurs de l’Union européenne (regroupant 28 états membres avec une population de 512 millions d’habitants) . A savoir la paix, la réconciliation, l’éducation, l’environnement et le genre. « L’Union européenne et l’Afrique ont des valeurs communes. Ces valeurs vont au-delà de nos frontières. Vous n’allez pas me dire qu’il faut être seulement Européen pour parler de l’éducation, de la santé, du genre, de la réconciliation. Nous commençons la première activité avec la jeunesse », explique Asalfo. En terre ivoirienne depuis 6 mois, l’émissaire de l’UE s’est dit ému par ce premier jet du projet. « On partage les mêmes valeurs. Dans la constitution ivoirienne, il y a toutes les valeurs. J’ai appris beaucoup de choses depuis mon arrivée », fait-il savoir avant d’annoncer que son institution mettra la somme d’un million d’Euros à la disposition des jeunes en vue de soutenir les projets qui découleront de ce partenariat avec le groupe Magic System.

Asalfo : « Ce n’est pas le rôle de Magic System »

Asalfo dans sa prise de parole mettra un point d’honneur sur l’importance des infrastructures d’éducation. « C’est à nous de construire les bibliothèques et non à l’UE. Les Ivoiriens doivent d’abord s’intéresser aux bibliothèques et aux alliances culturelles. Nos valeurs culturelles sont en train de disparaître. Nous devons faire des efforts », dira-t-il. Le « magicien » a par ailleurs fustigé certaines requêtes des parents d’élèves qui, selon lui ne sont pas en adéquation avec la vision de la Fondation Magic System. « Nous construisons des écoles. Des parents nous écrivent pour nous demander de venir refaire la peinture des bâtiments. Ce n’est pas à nous de le faire. C’est le rôle des comités de gestion des établissements scolaires ». Du 08 avril au 9 mai, l’UE-Magic Tour sillonnera plusieurs villes du pays pour recueillir les préoccupations des jeunes. Pour le volet musical, le top départ, c’est ce dimanche 14 avril sur la place Inchallah à Koumassi. Plusieurs artistes seront sur scène pour un concert live gigantesque